dimanche 21 janvier 2018

DEUX LECTURES COUP DE POING, DEUX MODÈLES DE FORCE FÉMININE ❀








Mes deux premières lectures de 2018 m’ont énormément marquées. Je n’ai rien calculé, j’ai lu ces deux livres à la suite, au gré de mes envies. En effet, j’ai pour bonne résolution de lire beaucoup plus même lorsque j’ai peu de temps (bon on promet rien mais on va essayer hihi), et surtout d’ENFIN lire tous ces romans qui, dès que je les vois, me font penser que je dois absolument les découvrir! Évidemment, il y en a beaucoup… Mais je veux tout de même diminuer la liste (pour mieux en rajouter après!!).
Donc, ces fameuses premières lectures de 2018 ont en fait été d’excellentes découvertes, des découvertes coup de poing, et parfois émotionnellement difficiles, je vous préviens. En plus de m’être régalée lors de mes moments lecture, et en plus d’avoir ressenti ces histoires, j’ai découvert deux combats importants, et deux combats menés par des figures féminines fortes et inspirantes.

La servante écarlate, de Margaret Atwood



 Editions Robert Laffont (Pavillons Poche)/ Langue française/ traduit par Sylviane Rue/ 544 pages/ Sortie: 16 novembre 2017
(ON EN PARLE DE LA BEAUTÉ DE CETTE EDITION???)

Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l'Ordre a été restauré. L'Etat, avec le soutien de sa milice d'Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d'un Evangile revisité. Dans cette société régie par l'oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L'une d'elle raconte son quotidien de douleur, d'angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d'une vie révolue, d'un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une œuvre d'une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent


J’ai tellement entendu parler de ce livre : notamment depuis qu’Emma Watson avait répandu des exemplaires de lui dans tout Paris. D’ailleurs à cette période j’étais dégoûtée de ne pas pouvoir participer, puisque je n’habite tout simplement pas dans la capitale !
Mais c’est ma prof d’anglais qui m’a vraiment énormément donné envie de le lire. J’ai étudié des extraits en VO donc, et j’ai d’ailleurs trouvé l’anglais assez complexe, c’est pour cela j’ai décidé de le lire en VF, parce que je voulais savourer chaque ligne de celui-ci!

Alors, comment vous dire… Je pense vraiment que ce livre EST un classique, est un livre que tout le monde doit lire. Tout simplement parce que les sujets abordés sont tellement importants, et parce que ce roman vous plonge dans une atmosphère tellement spéciale...

Lorsque j’ai étudié les textes en cours, j’ai tout de suite adoré l’écriture de Margaret Atwood, et j’ai tout de suite ressenti quelque chose de spécial en la lisant: c’est comme si chaque mot lui-même vous plongeait dans un univers, comme si chaque phrase contenait des sous-entendus. J’ai ressenti la même chose avec la traduction française. J’ai énormément aimé cet aspect. Cependant, parfois, j’ai eu du mal avec certaines tournures de phrases, j’étais parfois obligée de relire la même phrase pour la comprendre. Alors je ne sais pas si c’est moi à ce moment-là qui n’arrivait pas à me concentrer, si c’est la traduction ou si c’est l’écriture de l’auteure : je pense en tout cas qu’il y a une volonté de la part de Margaret Atwood de perturber le lecteur, de parfois lui laisser un sentiment de dérangement, ce qui fonctionne très bien, et de nous faire encore plus plonger dans l’univers.

Un univers, qui, évidemment, je vous préviens tout de suite, n’est pas des plus joyeux. En effet, dans la république de Gilead, les femmes n’ont pas le droit de s’exprimer comme elles le veulent, de lire, d’aimer qui elles veulent, de coucher avec qui elles veulent, de s’habiller comme elles veule nt, de faire le métier qu’elles souhaitent…. La vie des femmes de Gilead est en fait guidée par des fanatiques religieux, et les femmes fertiles doivent enfanter pour les Leaders.
  Ces femmes sont en fait traitées comme des esclaves sexuelles, ne sont considérées que pour leur capacité à enfanter : mais on leur fait évidemment croire que c’est bien, que c’est normal. En plus de l’univers, en plus de l’écriture, c’est surtout cela qui est cruel dans ce roman. Le viol, le meurtre, les disparitions, la surveillance constante. L'ambiance de ce roman est glaciale, ce que j'ai beaucoup aimé. On peut avoir, à plusieurs reprises, froid dans le dos: par le monde sous nos yeux, par l'atmosphère, mais aussi par les phrases courtes, hachées, qui vont toujours droit au but.

C’est dans la tête de Defred que nous sommes plongés. Je ne dirais pas que je me suis particulièrement attachée à ce personnage, mais je ne pense pas ce soit le plus important. En fait, pendant ces 500 pages, nous sommes enfermés avec elle, parce que ce monde est une véritable prison. La surveillance est constante, la liberté est inexistante, et la soumission est totale. Évidemment, même si les pensées peuvent aussi être contrôlées, elles ne peuvent jamais l’être totalement et pour tout le monde. Et c’est ce que prouve le point de vue interne de Defred, qui essaie, malgré la peur et la colère, de garder espoir. Que ce soit par la résistance au présent, mais aussi par les souvenirs de sa vie d’avant, avec son mari et sa petit fille qui lui manquent tellement. Comme les autres femmes, on lui a tout arraché, gratuitement, alors qu’elle n’avait rien demandé. J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage et l’esprit de rébellion qu’elle va de plus en plus développer tout au long du récit !

C'est surtout vers la fin que j'ai le plus aimé le livre, qu'il a gagné en intensité, qu'il m'a prise aux tripes. Une fin qui, d'ailleurs, m'a assez surprise car je ne pensais vraiment pas que le livre allait se terminer ainsi!

Je pense que ce livre restera quelque part dans ma tête. Même si parfois il peut mettre mal à l'aise, intriguer: je pense que c'est de cette façon que l'auteure essaie de marquer le lecteur.
Je vous conseille vraiment ce livre, parce qu'il est vraiment, vraiment important ! Et parce que vous allez passer un excellent moment de lecture !


It ends with us, de Colleen Hoover


Editions Simon & Schuster/ Langue anglaise/ 367 pages/ Sorti en français aux éditions Hugo New Roman sous le nom de "Jamais plus"

Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l'amour peut tout excuser ?

Ce livre est bouleversant. Ce qu’il raconte est bouleversant.
J’ai décidé de découvrir Colleen Hoover, sans doute l’une de mes auteures préférées, en VO ! J’avais un peu peur car je me suis dis que ça allait peut-être me gâcher le plaisir de la lecture, et en fait pas du tout!

Les livres de Colleen Hoover ont toujours un plus, quelque chose qui fait que ses histoires sont exceptionnelles. Alors lorsque je me suis lancée dans It ends with us, je m’attendais à une histoire d’amour bouleversante. Mais ce livre est en fait bien plus que ça ! Et je ne sais pas vraiment comment vous en parler sans vous spolier…
Quand vous ouvrez ce livre, vous ouvrez en fait une réelle leçon de vie, une leçon d’amour, une leçon de résistance, une leçon de force.

Cette histoire devrait elle aussi être lue par tous et par toutes. Parce qu’elle parle de la violence faite aux femmes, parce qu’elle parle de l’amour tellement fort que l’on peut porter à une personne même si celle-ci nous fait du mal.
Ce livre m'a surprise, m'a touché, m'a bouleversé, m'a fait comprendre tellement de choses, que j'ai d'ailleurs honte de ne pas avoir réellement comprises avant. 
Cette histoire est tellement forte en émotions, Colleen Hoover a joué avec mes émotions et a joué avec mon cœur. Je n'en dirais pas plus, car j'aurais vraiment trop peur de vous en dire trop💔


N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ces livres, ce que vous en avez pensé, si vous avez envie de les lire ou pas.. Bref, dites-moi tout !

6 commentaires:

  1. L'histoire de La servante écarlate m’intéresse, mais plutôt avec la série TV, car j'ai du mal avec la plume de l'autrice...
    Autrement, le CoHo me fait clairement de l’œil :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé seulement le premier épisode de La Servante écarlate en série et je n'ai pas accroché ::/ après il faut peut-être que j'insiste un peu! Donc tu vois comme quoi haha! Mais en effet si tu as du mal avec la plume de l'auteure c'est mal parti, après on sait jamais :p
      Merci d'être passée et bonnes lectures!

      Supprimer
  2. Owh bien je ne connaissais pas du tout le premier mais j'ai énormément entendu parler du second d'ailleurs j'ai un CoHo qui m'attends dans ma PAL je pense qu'en fonction de ce dernier je verrais si je lis celui-ci ^^ en tout cas tu donnes vraiment envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je suis ravie de te l'avoir fait connaître haha 😊!
      Merci c'est gentil je suis contente de te donner envie de les lire, désolée si j'agrandis ta PAL hihiiii
      Les Colleen Hoover sont des valeurs sûres <3

      Je te souhaite de très jolies lectures 😚

      Supprimer
  3. La servante écarlate a l'air vraiment génial ! Enfin, il m'intrigue beaucoup, grâce à ton avis. Le CoHo me tente également beaucoup puisque j'ai adoré Maybe Someday et November 9 ❤️️
    Jamais plus est donc une histoire qui me tente énormément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est génial 😍😭Et il est en effet très intriguant, même lors de la lecture haha!
      OUIIIIII MAYBE SOMEDAY OMG, dans ces cas-là je te conseil Ugly love et Confess si tu ne les as pas lu, ils sont juste WAW WAW WAW!! Et November 9 j'ai très très hâte de le lire ❤

      Je te souhaite de jolies lectures, et merci encore une fois d'être passée ici 😚

      Supprimer