vendredi 28 juillet 2017

The Curse, de Marie Rutkoski


Coucou tout le monde, aujourd'hui je vous retrouve pour la chronique de The Curse que j'ai lu en lecture commune avec Mag du blog Lire délivre (des livres) ♥ En effet après la lecture commune d'Avant Toi que nous n'avions pas plus apprécié que ça, il fallait absolument que l'on se rattrape... et on peut dire que c'est chose faite! Merci encore pour cette lecture commune que j'ai beaucoup aimé faire avec toi 






Je viens de commencer The Curse de Marie Rutkoski! Mais je ne suis pas seule: en effet je fais une lecture commune avec Mag de @liredelivre, et c'est un plaisir d'ailleurs!
J'ai seulement lu les premières pages, et je ne veux pas m'avancer trop vite mais... je seeens que je vais énormément apprécier ce livre 😏  je vous en redis des nouvelles!
N'hésitez pas à me dire s'il est dans votre WL/PAL, ou si vous l'avez lu! 😘

#thecurse #lumen #lumeneditions #livre #livraddict #bookaddict #lectureencours #read #reading #marierutkoski #coffeeandbook #bookworm
"Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 


Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 



Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple."

Edition: Lumen
Sortie: 16 février 2017
Nombre de pages: 456 
Traduction: Mathilde Montier



Une couverture sublimissime (ce qui est n'est pas étonnant, c'est chez Lumen haha), des photos partout sur Instagram et des avis plutôt positifs... en plus de ça, des promesses de complots et de stratégie: je n'ai pas trop hésité et je me suis lancée!  Et j'ai beaucoup apprécié ma lecture même si celle-ci n'est pas un coup de cœur: mais j'ai quand même j'ai trouvé des petits "mais"!

Déjà, je dois dire que le rythme est selon moi assez inégal. Par moments, il ne se passe pas grand-chose, et une action surgit tout à coup, puis le calme plat! MAIS, même pendant les moments sans actions, je ne me suis pas ennuyée, et il était vraiment agréable de me plonger et de me replonger dans l'univers de The Curse.

Les personnages ont du potentiel, énormément de potentiel. Potentiel qui selon moi, n'a pas assez été exploité dans ce premier tome; les personnages, je trouve, n'ont pas été assez approfondis. Mais ils sont tout de même là, et ils sont très intéressants!
Kestrel est badass, et j'aime les femmes badass! Elle garde toujours son calme, elle reste courageuse, et elle est réfléchie et non pas aveuglée par ses sentiments, ce qui change du cliché de la fille courageuse mais aveuglée quand l'amour débarque. Ce qu'on pourrait peut-être aussi lui reprocher: n'a t-elle pas assez écouté ses sentiments? Réponses au prochain tome!
Arin est hyper mystérieux, et limite beaucoup trop. Bon d'accord, c'est aussi pour les besoins de l'intrigue et ça je le comprend totalement. Impossible de le cerner pour moi! Mais ce n'est pas forcément une reproche au contraire, puisque ça me donne envie d'approfondir et d'apprendre à mieux connaître ce personnage!

J'ai adoré l'univers de The Curse. Nous sommes à Rome en période antique, et ça j'aime beaucoup!  Bon, on va pas se mentir: ce n'est pas un roman historique puisque tout ça n'est pas réellement arrivé. Mais justement, j'ai trouvé très agréable ce mélange entre Histoire et fiction! 

Encore un petit "mais": la traduction, ou l'écriture de l'auteure, je ne sais pas trop.... la plupart du temps, même si la plume n'est pas exceptionnelle (mais ce n'est pas ce qu'on demande dans ce genre de saga je pense) elle ne posait pas de problème; mais de temps en temps j'ai buté sur quelques phrases car je les trouvais mal formulées et j'avais besoin de les relire plusieurs fois. Mais ça n'a pas été handicapant non plus donc je n'en tiendrais pas rigueur!

Ce qui je trouve, est le réel point fort de ce livre, c'est la part stratégique, les complots, et l'aspect politique. Ça change, c'est original; la romance n'est pas au centre de l'histoire et même si j'adore les romances eh bien ce n'est pas si mal... Je pense que cet aspect va être l'un des plus importants dans cette saga et JE DIS OUI!


J'ai adoré ce premier tome, et j'ai hâte de lire les prochains. La fin promet une suite très intéressante... j'attends que le potentiel de cette saga soit exploité, alors j'attends le deuxième tome AU TOURNANT!



2 commentaires:

  1. Ce livre m'attend dans ma pal depuis quelques semaines maintenant, mais je n'ai toujours pas trouvé le temps de le lire :/
    En tout cas ton avis me donne envie de lui trouvé du temps ^^'

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente vraiment bien ce premier tome, même si Shades of magic me tente encore plus ^^ J'ai donc hâte de découvrir ces 2 trilogies :D

    RépondreSupprimer